Juil 30

Bourg-Bruche

Description

La commune de Bourg-Bruche se compose principalement des villages de Bourg et de Bruche auxquels s’ajoutent le Hang et quelques autres hameaux, fermes et anciennes censes Mennonites.

Les habitants de Bourg-Bruche sont les Bourg-Bruchoises et les Bourg-Bruchois.

La commune s’étend sur environ 1 502 hectares, sa population municipale était au 1e janvier 2013, selon l’INSEE, de 434 habitants pour une population totale de 441 habitants.

Administrativement, Bourg-Bruche dépend de l’arrondissement de Molsheim et du canton de Mutzig (qui a remplacé le canton de Saâles en 2015), son code postal est « 67 420 » et son code commune est « 67 059 ». Bourg-Bruche fait également partie de la communauté de communes de la Vallée de la Bruche.

 

Origine du nom

Le village de Bruche doit son nom à la rivière Bruche, mais c’est bien plus qu’une simple copie de l’appellation du cours d’eau. Le village était un point de passage car il possédait un pont qui enjambait la rivière et il était connu sous le nom de Bruck, qui dérive de l’allemand « Brücken », mot qui veut dire « pont ». La langue pratiquée dans cette partie de la Haute Vallée de la Bruche était d’origine romane et nom alémanique, ce qui fait qu’au cours du temps la phonétique de Bruck a évoluée pour se confondre avec le nom de la rivière Bruche.

Le village de Bourg doit lui son nom au château qu’il abritait, en allemand ce type d’édifice était nommé « Burg », la phonétique romane s’étant chargé de transformer le nom en Bourg.

 

Blason

Blason_Bourg-BrucheLe blason de Bourg-Bruche est une rose rouge à cinq pétales et à bouton d’or sur un écusson blanc, lui-même sur un écusson rouge.

Le blason semble s’inspirer des armoiries des Mullenheim, possesseurs en fief le Val de Villé au début du XIVe siècle.

 

Résumé historique

Le nom Bruxa, qui dérive du nom gaulois de la rivière Bruxu ou Bruscu, aurait été mentionné dès la fin du VIIe siècle et ferait référence à un un habitat sur les bords de la Bruche à l’endroit des actuelles terres de la commune de Bourg-Bruche.

Au Moyen Age Bourg-Bruche, qui ne forme qu’une seule paroisse avec Saâles, fait partie de la Seigneurie du Val de Villé et aura durant quelques années comme Seigneur le futur empereur du Saint Empire Romain Germanique Rodolphe de Habsbourg. Le conflit qui oppose ce dernier à l’Evêque de Strasbourg mène les troupes épiscopales jusqu’aux villages de Bourg et de Bruche qu’elles dévastent en 1261, détruisant au passage le château de Bourg.

La Guerre de Trente Ans produit à son tour destructions et désolations dans les villages de Bourg et de Bruche, la paroisse catholique est saccagée par les Suédois, qui pour mémoire défendent la cause des protestants. En 1633, la commune et tout le baillage de Villé passe provisoirement sous contrôle de la famille Veldenz qui sont les Seigneurs du Ban de la Roche et qui partagent la confession des Suédois.

A partir de 1650, originaires de Suisse, de nombreux disciples de Menno Simons s’installent au Hang faisant de la communauté Mennonite de Bourg-Bruche l’une des plus importantes d’Alsace. Ces nouveaux arrivants sont tolérés par les Seigneurs locaux car ils remplacent la population décimée par la Guerre de Trente Ans et se voient confier, de par leurs compétences agricoles, la gestion des nombreuses fermes abandonnées. Les anabaptistes trouvent aussi beaucoup d’emplois dans la verrerie du Hang, qui fût construite en 1723 et qui cessera ses activités vers 1770, faute de suffisamment de « bon bois » pour alimenter ses fours.

Après 1871, Bourg-Bruche, comme beaucoup d’autres communes de la Vallée de la Bruche, devient allemande, puis française, puis allemande et enfin française mais Vosgienne, puis Alsacienne. Cette période de son histoire est assez bien détaillée sur le site de sa mairie que vous trouverez en lien dans la rubrique « en savoir plus ».

 

En savoir plus

Lien Permanent pour cet article : http://www.valleebruche.com/1060/bourg-bruche/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*